06 99 24 39 14 espacedumouquet@gmail.com

[Article paru dans le magasine mensuel Echo Du Born n°132 du mois d’Octobre 2020. Site internet : Echo Du Born ]

Qu’est-ce que le « bien-être » ? Cette appellation est de plus en plus répandue en France, et je suis sûre que vous connaissez au moins une personne de votre entourage qui en a déjà parlé. Mais savons-nous réellement de quoi il s’agit ?

Essayons de le définir : le bien-être (ou « bienêtre ») est le fait de nous sentir « bien » (à l’opposé de nous sentir « mal »). Bien dans notre corps, bien dans notre esprit, bien dans nos relations familiales/amicales/professionnelles, bien dans notre Vie.

Comment atteindre cet état ? Je dirais que la réponse dépendra de la personne. Toutefois, je peux donner quelques pistes de réflexions, en toute humilité bien sûr.

Pour trouver comment se sentir « bien », analysons d’abord les raisons qui nous mettent dans un état de mal-être (donc l’état opposé au bien-être) : nous pouvons nous sentir mal parce que nous ne sommes pas heureux. Peut-être sommes-nous en désaccord avec nos décisions, nos choix de vie, notre comportement, nos paroles, nos pensées. Peut-être que notre métier ne nous convient plus. Peut-être que notre entourage ne nous correspond plus. Peut-être qu’on ne se sent pas à l’aise dans notre corps. Peut-être aussi que la ville ou la demeure dans laquelle nous vivons ne nous plaît plus.

Finalement, il semblerait que dans tous ces cas de mal-être il y ait pour cause une sorte de désalignement avec notre être intérieur, avec NOUS, avec SOI. Un désaccord, comme une fausse note, avec qui nous sommes réellement.

Partant de ce principe, l’état de « bien-être » correspondrait alors à être en phase avec nous-même, en contact avec notre Soi : être honnête envers soi-même.

C’est quoi, en fait, être honnête envers soi-même ?

C’est prendre conscience de Soi, de nos principes et de nos valeurs, de nos besoins, de nos envies, désirs, émotions, de nos limites, de nos forces et faiblesses et de vivre en conséquence (dans la mesure du possible).
Prendre des décisions, avoir un comportement et réaliser des actions avec lesquelles nous sommes réellement en accord.
Ecouter ce que notre coeur désire, ce qui nous fait rayonner, ce avec quoi nous nous sentons en « paix » et aligné (en accord).
Découvrir notre corps et ses besoins réels, essayer de comprendre ce qu’il nous dit lorsqu’il nous sort parfois des douleurs d’on-ne-sait-où.
Laisser vivre nos émotions lorsqu’on en ressent le besoin, au lieu de les cacher par « bienséance » et de les enfouir en nous : les voir, les accepter, les laisser s’exprimer, puis savoir lâcher prise pour continuer notre chemin.
Respecter nos limites et savoir les faire respecter par les autres.
Reconnaître nos qualités et nos défauts et tirer parti de leur utilité.
Cesser de culpabiliser et de nous déprécier : essayer de vivre au moment présent, et comprendre que quoi qu’il arrive, nous essayons de faire de notre mieux, avec ce que nous sommes à ce moment-là.

Fillette et fleurs sauvages. Photo par JillWellington.
Les enfants vivent toujours au « moment présent ». (Fillette et fleurs sauvages, photo par JillWellington sur pixabay.com)

Sur le papier ça semble facile, mais en réalité ce n’est pas si évident à mettre en place, pour une raison simple : personne ne nous l’a appris ! Depuis enfant nous sommes programmé pour « l’école du travail ». Nous avons un système d’éducation qui nous apprend de nombreuses matières (qui pourront nous être utiles plus tard), sauf « l’écoute de soi », primordiale pour cultiver notre bien-être. Et l’écoute de Soi passe par un Temps pour Nous. Un Temps où nous nous accordons le droit de nous écouter, de nous découvrir, d’être nous-même.

La découverte de Soi est un voyage à part entière, souvent long, parfois émotionnellement difficile, mais ô combien libérateur.

C’est un cheminement que personne ne peut faire à votre place. Vous seul pouvez emprunter cette voie. Peut-être que votre vie ne changera pas, peut-être qu’elle changera, mais une chose est sûre : être Soi est un grand pas vers le Bonheur. Là, on peut se dire « je me sens bien », et ça peut commencer par de toutes petites choses, ou des petites astuces à mettre en place dans notre vie quotidienne, comme prendre 5 minutes pour respirer tranquillement, en fermant les yeux, et en écoutant notre respiration.

*
***
*******
************
*******
***
*

Article rédigé par Cécile RUSCH, énergéticienne (Article rédigé pour le magasine mensuel Echo du Born n°132).
Tel : 06.20.73.85.65
E-mail : cecile.rusch@laposte.net
Site internet : https://hekham.wixsite.com/hekham

Toute reproduction, totale ou partielle, sans les accords de EDB Communication et de Cécile RUSCH est strictement interdite.

Photo de couverture : « Dance » par geralt  (sur pixabay.com site d’images libres de droit)
Photo de la fillette et fleurs sauvages : « little girl » par JillWellington (sur pixabay.com site d’images libres de droit)

Note : Les articles et informations présents sur ce site ne se substituent en aucun cas à un traitement médical quel qu’il soit, ni à un diagnostic médical. En cas de problème de santé, veuillez consulter un médecin.
Merci de votre compréhension.